Le syndicat CSN de la santé et des services sociaux des Laurentides s’inquiète du manque de personnel dans les Laurentides.

Saint-Jérôme, le 19 décembre 2021 Le STTLSSS – CSN dénonce depuis trop longtemps le manque de personnel au CISSS des Laurentides, manquement qui s’accentue de façon exponentielle depuis la fusion des établissements pour l’ensemble des Laurentides, mais plus particulièrement depuis que la pandémie nous a frappé de plein fouet.

Le CISSS des Laurentides tente de recruter et d’être attractif pour pallier le manque flagrant de personnel, cependant il ne parvient pas à retenir celui-ci, force est de constater que les mesures mises en place par le CISSS restent insuffisantes et inintéressantes, a souligné Steve Bouchard, vice-président secteur de la santé du Syndicat des travailleuses et des travailleurs des Laurentides en santé et services sociaux (STTLSS–CSN). L’élastique est étiré au maximum. C’est au prix de notre propre santé que nous parvenons à éviter les bris de service. C’est extrêmement difficile et démoralisant d’autant plus qu’à la fin de notre quart de travail, nous n’avons pas le sentiment d’avoir donné aux usagers ainsi qu’à l’ensemble de la population des Laurentides, les soins et services qu’ils méritent.

Des solutions durables

Nous avons des pistes de solutions à proposer, c’est pourquoi dans un esprit de collaboration, nous souhaitons une table de travail sérieuse, ouverte et à l’écoute, où les représentants de l’employeur auront enfin des mandats en poche. Nous pensons notamment qu’il faut viser une plus grande stabilisation des emplois, favoriser la conciliation famille-travail-études et s’attaquer aux sources des problématiques de surcharge de travail, poursuit Dominic Presseault, président du STTLSSS-CSN L’époque où le personnel devait répondre qu’aux besoins de l’employeur, sans regard à sa qualité de vie, est révolue. Les listes de rappel sont vides. Il faut agir rapidement!

Le syndicat débute d’ailleurs une campagne de mobilisation sous le thème On manque de bras afin de faire pression et de convaincre le CISSS des Laurentides d’établir une preuve de réelle écoute. Il est maintenant temps de faire de vrais changements!

C’est au Pavillon Philippe-Lapointe et au CHSLD Sainte-Adèle que ça débute!

 

NOUS VOULONS DES SOLUTIONS DURABLES!!!

——————–

20 décembre 2021,  c’est au Pavillon Philippe Lapointe et aux cuisines de l’hôpital de Sainte-Agathe que le manque de bras se fait sentir!

——————–

23 décembre 2021,  c’est au Soutien à domicile du CLSC Ste-Thérèse que les Auxiliaires aux Services de Santé et Sociaux manquent de bras!!

——————–

8 février 2022,  c’est au CHSLD l’Équipage de Rivière-Rouge que les préposé-es aux bénéficiaires manquent de bras!! Ils travaillent à -4, avec plusieurs personnes d’agences.

16 au 19 février 2022,  c’est dans les CHSLD Ste-Adèle, Mont-Tremblant et des Hauteurs qu’on manque de bras!! .