Les relations entre le syndicat et le CISSS des Laurentides sont coupées

Cette semaine votre syndicat a informé la partie patronale qu’il ne participerait plus aux rencontres de travail avec eux. Depuis plusieurs mois l’ensemble des dossiers stagnent et votre employeur ne semble pas vouloir travailler de façon active avec nous.


L’employeur a pris position et a décidé de judiciariser les dossiers au lieu de prendre la voie de la négociation ce qui, encore une fois, retarde le processus de règlement et s’avère être très nuisible pour les relations de travail.


À titre d’exemple, nous avons 5000 griefs actifs et l’employeur nous propose 4 rencontres par année ce qui nous donne un échéancier de 125 ans pour régler l’ensemble des griefs !!!!


Il nous fait une offre ridicule pour les 1400 griefs qui ont été déposés avant la fusion et ce, même si le CISSS des Laurentides a provisionné des sommes d’argent expressément pour régler ces griefs.


Il utilise les tribunaux de manière abusive dans des dossiers de relation de travail que nous pourrions régler entre nous si l’employeur était plus ouvert.


Dans ces circonstances, il est impossible de conclure des ententes satisfaisantes afin de régler les conflits en faveur des travailleuses et des travailleurs alors que nous sommes la seule partie prête à négocier.


Les travailleuses et les travailleurs du CISSS devraient être la priorité en matière de relation de travail. Il est plus que temps que l’employeur décide de reprendre la voie de la communication au lieu de s’acharner à étirer des délais inutilement.


Votre syndicat CSN sera toujours présent et prendra les moyens nécessaires pour défendre vos droits et obtenir les meilleurs résultats possible et continuera à vous informer de la situation qui perdure depuis un certain temps.


Solidarité !


Steve Bouchard
Vice-président affecté aux dossiers des affaires Santé